Nous avons notre destin entre les pieds

26 janvier 2018 - 16:11

Article tiré d'Actufoot 13                                                   

Laurent Jentile, entraîneur du CA Plan-de-Cuques, revient sur le début de saison de son équipe actuellement leader de la poule D de U19 Pré-Excellence.

 

Laurent, auriez-vous un petit mot après la victoire de dimanche, contre l’AS Etoile du sud ?

En ce qui concerne le match du week-end dernier, ça a été une rencontre difficile. Les jeunes ont mis du temps à comprendre ce que je leur demandais. Nous avons notamment joué à 10 contre 11 après l’expulsion de notre gardien. C’est justement ça qui a créé le déclic, car mené 2-1 à la mi-temps avant le carton rouge, nous avons fini par gagner. À l’avenir, il faudrait que notre terrain soit notre allié, même si on joue sur de la pelouse, chose que mes joueurs découvrent, on devrait s’en aider.

Quelles sont les ambitions du club aujourd’hui ?

Le CA Plan-de-Cuques a pour projet de former une réserve solide pour l’équipe senior. Ce projet m’intéresse fortement, c’est pour cela que j’ai tenu à former un groupe U19 principalement composé de joueurs issus du club. Cependant, le groupe reste jeune avec beaucoup de première année, seuls 5 ou 6 joueurs sont restés dans l’équipe. Vous trouverez quelques éléments qui viennent d’autres clubs tels que Gémenos ou St Julien. Il y a également des joueurs de mon ancien club Allauch, que je connais bien. Mais nous n’avons pas chamboulé l’équipe.

Quel plan de jeu adoptez-vous cette saison ?

Ce que je demande à mon équipe, c’est de produire du jeu, en repartant de derrière au sol, en jouant proprement. Justement, notre équipe dispose d’un très bon gardien, issu du centre de formation de l’Olympique de Marseille. C’est un jeune d’ici qui a décidé de venir nous aider après avoir connu malheureusement une grave blessure au centre. Et, il ne joue que proprement, envoyer des longs ballons n’est pas dans son habitude.

Comment avez-vous vécu votre début de saison ?

En début de saison, nous n’avons pas eu de chance avec énormément de blessés. Notre seul match perdu est un match dans lequel notre gardien était absent. Nous avons dû combler avec notre deuxième gardien qui n’a pas encore le niveau, mais cela fait partie du jeu. Malheureusement, durant cette période, mes choix tactiques ont été dictés par les blessures de mes joueurs. Maintenant, il ne faut rien lâcher et continuer les efforts faits aux entrainements.

Y a-t-il eu du changement ?

Il y a un peu de mieux ! Je retrouve mon groupe avec lequel je n’ai pas pu m’entrainer depuis plus d’un mois, la grande partie de mon effectif étant blessée. Nous nous entrainions à 8, ce qui est difficile si l’on veut faire des séquences de jeu…

Qu’espérez-vous de votre équipe en deuxième partie de saison ?

Pour la fin de saison, j’espère une réaction de mon groupe. Aujourd’hui, notre principal adversaire c’est nous, si on joue notre jeu rien ne peut nous inquiéter. Mes joueurs doivent prendre confiance en eux, nous devons jouer plus intelligemment. Nous avons notre destin entre nos pieds, et c’est à nous de continuer de travailler.

Qu’est-ce qu’il faudrait modifier, pour le reste de la saison ?

J’aimerais que mes joueurs prennent confiance en eux, c’est ce qui pèche parfois en match. Et que l’on soit plus solide à domicile, car au vu des résultats nous ne sommes pas maîtres chez nous.

Auriez-vous un dernier mot ?

Oui, pour mon staff et mes joueurs. J’aimerais les remercier pour leur travail, Stéphane Buono, Patrick Martin, Nasser Djayet et mon binôme Philippe Lanza qui a dû s’absenter pour des raisons de santé. En ce qui concerne mes joueurs, je souhaite que l’on continue notre bonne saison, je suis content de leur travail et de leur implication.

Commentaires

févr.
19:00
SALLE DU CLOCHETON
févr.
19:00
SALLE DU CLOCHETON
févr.
09:00
STADE ALBERT MONNET/STADE PAULET
mai
09:00
STADE SERGE PAULET